Le système Aquapure

LE SYSTÈME AQUAPURE : UN GESTE POUR LA PLANÈTE

La société Aquapure grâce à l’invention d’un système de traitement des eaux grises apporte en partie, une solution à la problématique de la rareté de l’eau douce. Aquapure vise à contribuer à une gestion plus efficace de l’eau, un enjeu cruciale pour les 20 prochaines années.

LE SYSTÈME AQUAPURE : LA SECONDE VIE DE L’EAU

Chiffres basés sur la consommation moyenne d’une famille de 4 personnes ramenés en moyenne hebdomadaire. Sous réserve d’autorisation réglementaire.

LE SYSTÈME AQUAPURE : UN PROCÉDÉ ÉCOLOGIQUE

«Parce que la première des ressources c’est l’économie de la ressource».
En 2012, 89 % des français étaient déjà sensibles à la consommation d’eau dans leur foyer et seuls 1,36% d’entre eux n’ont pas le souci d’économiser l’eau.
Pour 89% des personnes interrogées, les toilettes sont classées parmi les équipements consommant le plus d’eau dans le logement. Et pour 21% d’entre eux, il est le second équipement le plus « aquavore » après la baignoire (23%) et le lave-linge (Résultat d’une étude baromètre sur l’eau réalisé par Encyclo ecolo).

LE SYSTÈME AQUAPURE : UN PROCÉDÉ FIABLE

Le système est breveté en France et en Europe.

Le système répond enfin aux préconisations du rapport de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) sur la non contagion accidentelle du réseau (systèmes anti-retour…) et sur les exigences en matière de maintenance. Cette maintenance sera facilitée par un procédé de liaison entre les machines et un centre de contrôle qui centralisera les informations et déclenchera les interventions.

LE SYSTÈME AQUAPURE : UN PROCÉDÉ ÉCONOMIQUEMENT RENTABLE

Dans l’habitation individuelle, le système s’amortira sur 7 ans maximum, et beaucoup plus rapidement dans les installations collectives.
Mais au-delà de l’amortissement économique du système, il convient de prendre en compte le facteur psychologique constitué par la disponibilité en eau pour l’arrosage ou la piscine, durant les périodes de sécheresse et d’interdiction d’arrosage.